La classification du vivant

 

 

     De tout temps les humains ont classés ce qu’ils voyaient, une des premières raisons était de savoir si telle chose était comestible ou non. Par exemple les baies d’églantier ci-dessous sont très bonnes, riches en vitamines, mais d’autres baies rouges peuvent être toxiques!

rosa_canina

     On peut trouver comme exemple de tri, les fruits et les légumes. Cela peut faire sens en cuisine, mais en biologie les « légumes » n’existent pas. Ainsi la tomate est considérée comme un légume en cuisine, mais comme un fruit en biologie, les deux sont justes (donc si quelqu’un vous dit que la tomate est un fruit et non un légume, vous pourrez rétorquer qu’il s’agit juste d’une classification différente!). Je me concentrerais ici sur la classification biologique.
Deux termes sont souvent utilisés comme synonymes mais ont une petite différence:

-La systématique est la méthode pour classer le vivant, par exemple utiliser des gênes plutôt que des critères anatomiques.

-La taxonomie (ou taxinomie) est le résultat de la méthode ci-dessus, une sorte d’arbre où sont classés les différents taxons (un taxon est un groupe, Insectes, Vertébrés, Félins sont des taxons).

     Voici un exemple sur les lézards (Sauria), on constate que les geckos sont plus proches entre eux qu’avec un caméléon. (En m’inspirant de ce site: http://www.reptile-database.org/db-info/taxa.html#C8)

taxosauria

     On classe donc les êtres vivants par lien de parenté (la phylogénie) avec comme base la notion d’espèce, ce qui met en lumière des mécanismes d’évolutions. On pourrait aussi ranger par taille ou par ordre alphabétique, mais cela ne mettrait pas en évidence les traits communs!

Mais qu’est-ce qu’une espèce?

     C’est une notion sujette à débat, je reprendrais donc la définition habituelle: l’espèce est une population où les individus peuvent se reproduire entre-eux et avoir une descendance féconde. Cela peut poser problème pour les fossiles où l’on a un peu de mal à faire des observations de terrain!

 

Pourquoi j’utilise l’écriture binomiale?

     Tout d’abord l’écriture binomiale est une combinaison de deux mots servant à désigner une espèce, la plupart de mes photos sont nommées de cette façon. Bon, dit comme ça c’est un peu barbare, mais c’est un peu comme utiliser un nom suivit du prénom. On y retrouve le nom du genre (Homo sp. avec une majuscule et en italique), puis le nom de l’espèce (Homo sapiens en minuscule et en italique). Bien que changeante (par exemple le grand paon de jour est passé de Inachis io à Aglais io) elle est universelle et ne dépend pas d’une langue ou d’un patois.

     À l’inverse le nom vernaculaire (celui qui est généralement utilisé dans le langage courant) peut-être très variable pour une seule espèce (Pantherophis guttatus peut se trouver sous les noms serpent des blés, couleuvre à gouttelettes, cornsnake, kornnatter, etc…), cela peut entraîner quelques confusions! Chez les insectes de nombreuses espèces n’ont pas de noms vernaculaires puisque peu connues, trop peu « remarquables » ou trop ressemblantes à d’autres espèces.
Mais ce nom scientifique n’est pas forcément connu du grand public, c’est pourquoi j’utilise l’écriture binomiale en ajoutant le nom vernaculaire en légende. Cependant il arrive que je ne puisse pas faire une identification précise au niveau de l’espèce, à ce moment je me limite au genre ou à la famille.

La famille?

     Maintenant qu’on a le groupe de base (l’espèce), il faut le classer! Il y a plusieurs niveaux dans les groupes, pour cela je vais utiliser un exemple: moi!

IMG_29338

     Comme tous les autres être humains, je fais partit de l’espèce Homo sapiens. Comme tout les représentants du genre Homo, je fais partit de la famille des Hominidae (comme le bonobo). Tous les Hominidae font partit de l’ordre des Primates (comprenant les autres singes). Les primates s’intègrent dans la classe des Mammalia (les Mammifères, qui allaitent les jeunes). Comme l’ensemble des Mammifères j’entre dans l’embranchement des Vertebrata (les Vertébrés, qui ont une colonne vertébrale) et enfin dans le règne des Animalia (les animaux).
Pour résumer, avec quelques exemples d’animaux appartenant au même groupe:

Règne: Animalia

IMG_21617-ab

Embranchement: Vertebrata

IMG_21617-abc

Classe: Mammalia

IMG_21617-abcd

Ordre: Primate

IMG_21617-abcde

Famille: Hominidae

IMG_29338 (on peut y rajouter chimpanzé et bonobo, bien que les populations de ces espèces soient en chute libre)

Genre: Homo sp.

IMG_29338 (la plupart ont disparus, Homo erectus, Homo neanderthalensis, etc…)

Espèce: Homo sapiens

IMG_29338

 

     Ainsi, plus on s’approche du groupe de base, plus les individus partagent de points communs. Il s’agit ci-dessus d’une version simplifiée, pour classer plus d’un million d’espèces différentes il y a de très nombreuses branches! Les savoirs évoluant, la systématique fait de même, d’autant qu’il existe des variantes donc il peut être assez compliqué de s’y retrouver! J’ai axé ce billet sur le règne des animaux, mais c’est également valable pour les végétaux ou les bactéries.
Il existe de nombreux arbres sur la toile, des plus graphiques aux plus austères! Voici un lien vers un arbre très complet, mais également très complexe!
https://tree.opentreeoflife.org/opentree/argus/opentree10.4@ott93302

 

En espérant que ces explications de base vous aide à y voir plus clair, si vous voyez d’autres points à aborder ou des précisions à ajouter, n’hésitez pas à m’en faire part!

Et pour me soutenir, c’est sur Tipeee!

Un commentaire sur « La classification du vivant »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s