La composition de l’image

 

     En complément de l’article concernant la technique (technique photographique), voici un supplément orienté sur la construction de l’image. Cela peut concerner autant la photographie que la peinture ou le dessin! Ce vaste sujet sera décomposé en plusieurs billets, dans un premier temps l’accent sera mis sur le cadrage.

 

     Le premier point à prendre en compte est la manière de « cadrer » la photo, le cadrage ou « règle des tiers« . Ce nom est plutôt pertinent puisqu’il s’agit de « couper » l’image en trois parts égales, verticalement et horizontalement, comme le schéma ci-dessous:

regle_tier_composition

 

     Les traits sont les « lignes de forces » et les endroits où elles se croisent sont les « points d’or« . Les formes suivant ces lignes ou présentes sur les points d’or attirent bien plus le regard, ainsi, en prenant une photo, avoir cette grille en tête permet de mieux placer les différents éléments de l’image.

tockus_leucomelas_ligne

     Sur cette exemple le sujet est sur une ligne de force et l’œil proche d’un point d’or, l’œil est donc attiré par le calao. De plus le fond est épuré ce qui fait ressortir le sujet, ainsi il n’y a pas « d’éléments perturbateurs » et on se focalise donc sur l’oiseau, en particulier sa tête. Lorsque l’on regarde une image, en occident, l’œil fait un très rapide Z, en démarrant en haut à gauche pour finir en bas à droite. En effet on a du mal à voir une image (ou un paysage, ou n’importe quoi d’ailleurs) dans sa globalité, on va plutôt se focaliser sur un point précis. Par extension si il y a plusieurs « points précis » cela peut gêner le regard…mais on peut aussi en jouer!

 

argiope_bruennichi_ligne

     Ci-dessus le sujet principal est le couple d’araignée, celle à gauche étant plus discrète. Les deux éléments sont sur des zones fortes, mais le regard est plus attiré par les arachnides de droites, dû à la netteté. Si j’avais fait en sorte que l’araignée de gauche soit plus visible, l’environnement l’aurait été par la même occasion et le sujet principal serait plus effacé.
Un autre point venant avec le cadrage est la direction du regard du sujet pris en photo.

IMG_3686-03

 

Sur le premier exemple le goéland est centré, l’œil regarde globalement sans être attiré par un point en particulier, le sujet fait un peu perdu au milieu de la photo.

IMG_3686-04

 

 

 

Dans le deuxième cas son regard butte sur le bord de la photo, l’animal semble coincé dans le cadre, notre œil ne sait pas trop quoi regarder.

 

 

IMG_3686-02

 

 

Enfin la dernière image est correctement cadrée et le sujet bien placé. On voit directement le goéland et notre regard y reste, particulièrement sur son visage.

 

 

 

     Un autre point aidant à mettre le sujet en valeur est le « bokeh« , soit le fond flou. Cela rejoint directement le point sur la profondeur de champs (technique photographique). Lors d’une prise de vue, on peut vouloir mettre l’accent sur le sujet et ainsi chercher à obtenir un fond épuré, où à l’inverse intégrer le sujet dans son environnement.

polyommatus_icarus_insect

     Ci-dessus il n’y a que le sujet qui est visible, il ressort donc particulièrement. Placé sur un point d’or et entouré d’un fond minimaliste, le regard est attiré par le papillon.

 

ardeotis_kori_africa

     Ici l’environnement prend plus de place, cela permet d’avoir une idée de la taille de l’animal, de son milieu, mais le sujet reste l’outarde (sur un point d’or avec de l’espace devant son regard).

 

solarium_punaise

     Ici le sujet est…l’environnement! On voit les punaises (pas une en particulier), la feuille et les fruits du framboisier. L’idée était de montrer un comportement matinal commun chez les insectes: utiliser une plateforme pour prendre le soleil! L’œil est presque autant attiré par le groupe de punaise (sur un point d’or) que par la jeune framboise (sur un autre point d’or, moins nette, mais plus détachée du fond).

     Pour faire un bokeh bien flou, on diminue le plus possible la profondeur de champs et on essaye de faire en sorte que le sujet soit éloigné du fond. Si la profondeur de champs correspond à la zone de netteté, plus le décor en est éloigné, plus il est flou.
Un point facilitant cette mise à distance est de se mettre à hauteur du sujet. Pour un animal de petite taille cela lui donne plus d’importance et déplace l’horizon, ainsi le sujet prend de la distance par rapport au fond.

misumena_vatiac_spider

misumena_vatiab_spider

     Ces deux photos ont été prises sur la même fleur, avec la même araignée, mais le rendu est complétement différent simplement en changeant l’angle de vue! Le deuxième exemple gagne en profondeur, mais tout dépend de ce que l’on désire montrer!

     Bien sûr il ne s’agit que d’aide à la composition et non de « règles » à suivre absolument! En espérant que ces quelques points vous accompagnent dans la construction de vos images, si vous avez besoin de conseils personnalisés sur une de vos images, n’hésitez pas à me contacter!

Et pour me soutenir, c’est sur Tipeee !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s